langnav-fr

QUI SOMMES-NOUS?

kreis-nous


Andi Geu, Coordinateur du projet « i-CH »

andigeuAndi Geu s’engage pour NCBI Suisse depuis 1998. Il a fait des études en philosophie, sociologie et sciences des religions à l’Université de Berne. C’est en 2003 qu’il a commencé à travailler à titre principal pour NCBI. En 2009, il est devenu Directeur de NCBI Suisse. En outre, il dirige la section de NCBI Berne et il est membre du comité directeur de NCBI Suisse ainsi que du comité consultatif du «Fare Netzwerk Schweiz».

Il est suisse, c’est un homme et il est blanc. Depuis des années, la réflexion sur les privilèges qui sont en lien avec ces identités (non choisies) est importante à ses yeux. Andi Geu considère l’engagement contre le racisme et la xénophobie et pour l’intégration comme des tâches importantes à réaliser par la population majoritaire. Avec le projet « i-CH. Je fais partie de la Suisse », il veut faire avancer et inspirer la réflexion à ce sujet.

« Les personnes qui se sentent peu sûres, surmenées ou menacées dans leur identité, cherchent souvent la distance ou un bouc émissaire. Celles qui se sentent à l’aise avec leurs identités, ne doivent pas dévaloriser les autres en bloc. »

Lisa Bischofberger, Co-coordinatrice du projet « i-CH pour les jeunes »

lisabischofberger

Lisa Bischofberger a passé son Bachelor en « sciences des sociétés, cultures et religions » ainsi qu’en sociologie à Fribourg. Ensuite, elle a accompli avec succès un stage de sept mois chez NCBI Suisse. En 2014, elle a continué ses études avec un Master en anthropologie sociale et en « migration et citoyenneté » à l’Université de Neuchâtel. De plus, elle travaille pour « i-CH pour les jeunes » et anime divers workshops de NCBI Suisse.

Ayant des parents portugais et suisses et habitant en Romandie en tant que Suisse alémanique, elle a souvent été confrontée à la question des identités nationales. Cette question s’est aussi posée lors de ses longues années de travail, parfois bénévole et parfois dans le cadre de divers stages, dans le domaine d’intégration.

« Je me réjouis de contribuer et d’assister aux discussions sur l’identité suisse de divers groupes de jeunes. Les réflexions sont toujours passionnantes. Elles nous aident, non seulement nous-mêmes, mais aussi la société toute entière en même temps. »

Nina Imboden, Co-coordinatrice du projet « i-CH pour les jeunes »

nina imbodenNina Imboden a commencé ses études en psychologie appliqué en 2016. Depuis 2014, elle travaille pour NCBI Suisse.

Elle est Suissesse, mais aussi Péruvienne et Anglaise. C’est depuis longtems qu’elle s’intéresse au lien entre identité et nationalité. Par le projet i-CH, elle s’engage pour une Suisse qui inclut toutes les identités individuelles et qui n’exclut personne.

„Lors des workshops avec les jeunes, j’observe régulièrement leur volonté de créer une Suisse qui est ouverte et diverse. Cela me réjouis toujours et me motive à continuer mon travail dans ce domaine.“

« i-CH » est un projet de :

logo

Depuis mars 1995, NCBI Suisse est une association reconnue d’utilité publique, indépendante de tout mouvement religieux ou politique. Elle s’engage pour la diminution des préjugés et du racisme, ainsi que pour la prévention de la violence et la résolution constructive des conflits. Au total, il y a 7 sections en Suisse (Argovie, Bâle, Berne, Romandie, Suisse centrale, Suisse orientale, Zurich) et NCBI (International) a plus de 40 sections aux USA, au Canada, en Angleterre, au Brésil et en Macédoine. Le siège de NCBI Suisse est à Thalwil ZH et le siège de NCBI International est à Washington D.C. NCBI Suisse réalise plus de 400 workshops par année pour des organisations de jeunes, des églises, des synagogues, des écoles, des écoles professionnelles, des hautes écoles spécialisées, des universités, la police, le service de bus, des entreprises et des assistants de requérants d’asile.

Financement

Le projet « i-CH. Je fais partie de la Suisse » est soutenu par le Canton de Zoug, la Société suisse d’utilité publique (SSUP) et le Service de lutte contre le racisme (SLR).

Le projet « i-CH pour les jeunes » est soutenu par la Fondation Mercator Schweiz, par l’Office fédéral des assurances sociales (OFAS) et par la Fondation Sophie et Karl Binding.

Nous recherchons des participations financières complémentaires et des soutiens locaux pour que ce projet ait un plus large impact.

Schweizerische Gemeinnützige GemeinschaftBundesamt für Sozialversicherungen Binding Stiftung Bundeslogo farbig positiv Kanton ZugStiftung Mercator Schweiz

Organisations partenaires

Jugendarbeit_RGB-2  FIMM  Forum für die Zweisprachigkeit  Jungwacht Blauring  infoklick.chSchweizerisches Institut für Gewaltprävention  Pfadibewegung Schweiz  SAJV Schweizerische Arbeitsgemeinschaft der Jugendverbändedoj